* Des branches de pins sont consolidées par des tiges de bambous, d’autres sont lestées par des pierres…

*Des jardinières âgées, emmitouflées, en pleine chaleur, accroupies sur la mousse, la soignent, cm2 par cm2…

*La mousse, parfois presque vert fluorescent…

 

P1060658

 

*Le mur d’enceinte d’un jardin sec constitué d’argile cuite dans l’huile bouillante il y a 300 ans pour que des motifs viennent dessiner de magnifiques nuances…

P1060716

"sabi"= noble patine

 *"Le pavillon d'or" et de délicatesse.
Grâce à la réverbération du soleil sur le lac il devient lumière, il flotte.
L'endroit sous le débord du toit, la partie habituellement le plus sombre, est ici un concentré de lumière.
Les lignes courbes du toit en pagode sont délicatement tendues, tout en élégance.
Posé sur le lac, le lac se poursuit à l'intérieur: point de plancher, cette architecture circonscrit un vide à fleur de lac.

P1060713

 

P1060715

 

*Les jardins zen, jardins minéraux, ou, le génie du lieu.


le vide est densifié, il ouvre le lieu

le vide n’est pas rien, il n’est pas non plus un manque

Esthétique de l’indifférence

Le jardin sec n’a d’autre but que de favoriser une conscience accrue du réel.

La "non pensée" du zen ("munen muso") s’attache constamment à rabattre le réel sur lui-même.

P1060764

.

P1060569